Zenfolio est mon guichet unique pour mes clients et mes deux entreprises photo

- Laura Grier

Obtenez un site comme le mien

Laura utilise le préréglage Nesoi

  • Optimal pour les photographes de Mariage et portraits
  • Facile à installer en un seul clic

Se lancer

À propos de Laura

Biographie

Laura Grier est l'Indiana Jones de la photographie d'aventure, de voyage et des mariages à l'étranger. Laura se décrit comme jet-setteuse dans l'âme car elle voyage depuis son plus jeune âge, ayant grandi dans différents pays avec deux parents qui travaillaient pour la CIA. Elle a obtenu un double diplôme en Photojournalisme et Photographie de beaux-arts à l'Université de Syracuse et en 2003 elle a fondé Beautiful Day Photography, sa société basée à Los Angeles et spécialisée dans les mariages et événements à l'étranger.

Entretien

Où vivez-vous actuellement ?

Venice Beach, Californie

Quelle spécialité ou quel genre de photographie pratiquez-vous ?

Je fais des photos de tourisme d'aventure, des voyages et des mariages à l'étranger

Quelle est votre image la plus mémorable et pourquoi ?

Il m'est quasiment impossible de répondre à cette question, mais je pense que c'est la photo ci-jointe. Probablement à cause de l'aventure et l'histoire qui est derrière, plus que l'image en soi. J'ai été inspirée après avoir vu une photo d'une dune de sable pétrifiée dans l'Utah qui s'appelle "La Vague" et j'étais déterminée à trouver cet endroit et y faire une séance photo. J'ai appris qu'il fallait demander un permis 9 mois à l'avance pour pouvoir y effectuer une randonnée et lorsque je l'ai fait, j'ai reçu par la Poste une carte de la région sauvage avec des instructions pour la trouver. J'ai fait 12 heures de voiture dans l'étendue sauvage avec une équipe d'artistes et un modèle. Munis seulement de 36m de tulle rose fluo, quelques barres céréales, de l'eau et une carte de la contrée sauvage, nous sommes partis à pied, sans réception cellulaire, pour trouver cet endroit. Il y avait eu une tempête de neige la veille, ce qui a rendu la carte quasiment impossible à déchiffrer et nous nous sommes réellement perdus lorsque le soleil a commencé à se coucher. Par -2 degrés celsius, nous avons marché pendant 3 heures, suivant des empreintes de pas dans la neige et priant que nous retrouverions le chemin avant la tombée de la nuit et avant de mourir de froid...mais nous avons eu la photo !

Pourquoi êtes-vous devenue photographe ? Qu'est-ce qui vous motive à capturer des images et est-ce que cette motivation a changé avec le temps ?

Je crois que mon secret est la joie et la passion pures envers ce que je fais, ainsi que ma curiosité et mon intrépidité extrêmes. Je ne veux pas juste prendre une belle photo; je veux exprimer l'essence d'un endroit et je veux comprendre ce que je photographie. J'ai aussi l'impression de voir la lumière et la couleur d'une façon différente de la plupart des gens. Lorsque je balaie les alentours du regard, à la recherche de photos à prendre, ce que je cherche, c'est la lumière et la couleur plus que les sujets... je cherche des motifs non seulement visuels mais aussi comportementaux chez les gens. Je pense aussi que se mettre au plus près du sujet, dans son intimité pour ainsi dire, donne une image plus percutante.

Avez-vous des rituels personnels qui vous aident à vous préparer pour une séance photo ?

Le yoga, me détendre avec un café dans la voiture avant que la folie d'un mariage commence. Je dois être d'attaque pour la plupart de mes séances, donc ça fait du bien de prendre un moment de calme.

Quelles sont les 5 choses principales dont vous ne pouvez pas vous passer lors d'une séance photo ?

LE CAFÉ. Mon ordinateur portable et Adobe Lightroom. Mon appareil 5d MarkIII et mes objectifs préférés. J'adore mon objectif 16-35mm pour les nuages et paysages spectaculaires ainsi que mon objectif 50 1.2. Il peut créer des photos nettes à la lueur des chandelles... un objectif incroyable. Ma lumière de voyage étanche ou mon Go Pro...Il faut être préparée pour l'EAU !

Comment retrouvez-vous l'inspiration si vous êtes en panne d'idées ?

Je puise de l'inspiration partout et n'importe où. D'habitude, je suis animée par la mention d'un lieu obscur ou une aventure peu connue que je voudrais essayer et je conçois une séance à cet endroit juste pour pouvoir y aller. Cela m'est arrivé d'arracher des photos de magazines et demander aux habitants locaux où je peux trouver cet endroit, ou parfois je pense à une histoire ou un thème à photographier ou une technique d'éclairage que je n'ai jamais essayée et je trouve une famille locale autochtone pour la tester. Le thème global de mon travail est "L'aventure" et je pense que j'embrasse l'inconnu et le processus entier d'arriver à la prise de photos. J'ai un projet et une vision lorsque je commence une séance photo, mais j'aime beaucoup avoir un élément inconnu. C'est la meilleure partie !

Qui ou qu'est-ce qui vous a le plus influencée dans votre parcours de photographe ?

Ma mère. Le meilleur conseil que je n'aie jamais reçu vient d'une conversation avec ma mère lorsque j'avais 13 ans. À cet âge, je pensais vraiment que je voulais devenir zoologiste. Ma mère m'a simplement demandé quel était mon talent. Non pas ce que j'aimais faire, mais ce que je faisais bien. Alors j'ai dit, "Je suis aventurière et intrépide, je suis créatrice et j'ai un bon relationnel. Ensuite ma mère a dit, "D'accord, basé sur cela, je ne te vois pas en tant que scientifique. Je ne te vois pas assise dans un laboratoire pendant des heures avec un microscope. Qu'est-ce que tu aimes dans la zoologie?” Jai dit que je voulais voyager partout dans le monde et voir des animaux, les étudier et que je voulais rencontrer des gens et voir de nouveaux lieux. Alors ma mère a dit, "Pourquoi ne pas devenir photographe et filmer le spectacle à la place du scientifique?” C'était comme un déclic. C'était totalement logique. À partir de ce moment-là, j'ai décidé que j'allais étudier la photographie et plus rien ne m'a entravée depuis. Elle m'a appris que je devais créer mon boulot de rêve autour de mes points forts, mes points faibles et mes passions et ne pas essayer de forcer quelque chose qui n'était pas dans ma nature.

Si vous pouviez partager un seul conseil avec des photographes débutants, ce serait lequel ?

J'aurais aimé que quelqu'un me dise... que j'avais plus de contrôle sur les types de missions que j'acceptais et de me spécialiser dès le début. Aussi, de ne pas me comparer aux autres et d'accepter le fait d'être unique. Mon manque de confiance au début était la seule chose qui me retenait lorsque je débutais.

Quelles sont les 3 meilleures fonctionnalités de Zenfolio qui sont essentielles à votre entreprise ?

1. Pouvoir partager mes galeries, en privé ou en public avec des clients, magazines ou même mon assistant réseaux sociaux.

2. L'optimisation mobile. Je me rends compte que lorsque je voyage, quand je rencontre des gens, ils cherchent toujours de l'info sur moi sur leurs appareils mobiles, donc c'est important de bien se montrer sur cette plateforme.

3. Pouvoir vendre mes images, les emballer et imprimer, ainsi que des albums, et le service clients en ligne, où que l'on soit dans le monde.

Si vous pouviez être l'assistante de n'importe quel photographe (mort ou vivant), qui choisiriez-vous et pourquoi ?

Vivant, David La Chappelle, bien sûr ! C'était lui, mon inspiration pour la couleur lorsque j'étais à l'université. J'adore comment il construit et conçoit des décors élaborés et n'utilise presque pas Photoshop ! J'aimerais beaucoup le voir en action et photographier les gens dans des situations gênantes mais amusantes.

Comment est-ce que le monde de la photographie a changé depuis que vous êtes devenue professionnelle ?

Vraiment ??? Il n'est même plus reconnaissable. J'ai commencé et appris en argentique et je n'ai pas mis le pied dans une chambre noire depuis plus de dix ans. Mon idée de retouches à l'époque était de jeter des formats 10x15 que je n'aimais pas. Maintenant je dois bien maîtriser l'ordinateur, faire des choses instantanément, être écrivain, vidéaste et experte en réseaux sociaux. J'utilise l'ordinateur plus que mon appareil photo, mais en même temps ces choses m'ont permis de voyager plus et de développer mon entreprise plus que je n'aurais jamais pu le faire avec l'argentique. Cela m'a aussi permis de trouver mon style plein de couleurs.

Quel est le seul logiciel, à part Zenfolio, que vous considérez vital à votre flux de travail ?

ADOBE LIGHTROOM, haut la main.